Extra en restauration : Qui sont concernés par ce type de contrat ?

Meta-titre : Extra en restauration : Ses nombreux avantages

Meta-description : Extra en restauration : un contrat qui facilite les démarches administratives d’un employeur et qui permet aux individus de s’attribuer un poste ponctuellement.

Le contrat extra en restauration et hôtellerie vise principalement à faciliter les démarches administratives d’un employeur, qu’il s’agisse d’un restaurateur, d’un hôtelier ou autres. Particulièrement, quand il est dans le besoin de recourir rapidement à un personnel qualifié dans un délai court. Autrement, c’est un contrat temporaire et n’est conclu que pour la durée d’une mission de quelques heures, d’une journée entière ou de plusieurs journées consécutives. Le plus souvent, pour l’organisation d ’un évènement spécial tel un mariage, une réception ou un séminaire.

Le contrat d’extra doit obligatoirement être conclu par écrit et signé par l’employeur et le salarié à chacune de ses interventions. Un contrat d’extra devra être établi pour chaque vacation.

Qui sont concernés par l’extra en restauration?

Le travail en extra restauration-hôtellerie ne requiert généralement pas une grande expertise, bien que certains postes nécessitent certaines expériences en restauration, ou en métiers de l’hôtellerie, en plus d’une bonne présentation.

Il est autorisé pour toutes les missions de courte durée dans le secteur de l’hôtellerie et de la gastronomie. À savoir le métier de serveur, traiteur…

A quel moment le salarié est-il payé ?

Le salarié en extra restauration ou hôtellerie est généralement payé après chacune de ses interventions. Le calcul du montant s’effectuera sur la base du taux horaire conventionnel de la catégorie professionnelle correspondant à l’emploi qu’il occupe. Bien qu’avec un accord sur papier, il est possible de le rémunérer à un autre moment (sans dépasser le délai d’un mois). Cela dépend de la manière dont l’employeur gère ses personnels. Une feuille de paie lui est remise au moment du versement de chaque salaire et libre à lui de demander un bon de caisse après plusieurs interventions. Les clauses du contrat extra en restauration sont convenues entre les concernés mais conformément à la législation.

Les avantages du contrat d’extra

Une rémunération intéressante

Pour la majorité des contrats d’extras en restauration, la rémunération est fixée par heure de travail. Cela est plus avantageux que de s’en tenir au salaire pour les contrats à temps plein.

Un emploi du temps flexible 

Le travailleur en extra restauration ou hôtellerie définit lui-même son emploi de temps : à quel moment il veut travailler et à quel moment il souhaite prendre des vacances. Bref, il pourra mieux équilibrer sa vie professionnelle et personnelle.

La découverte de nouveaux horizons

La capacité d’adaptation est une qualité très estimée dans le métier de la gastronomie. De ce fait, un travailleur en extra restauration doit s’ouvrir au monde et sortir de sa zone de confort. Car ce métier offre la possibilité de travailler dans divers établissements (établissement gastronomique, brasserie, traiteur) et cela, même en une seule journée. Il est donc essentiel de se former à toute types de cuisine et de service.

Le choix de son employeur

En effet, le travailleur en extra restauration-hôtellerie est libre de choisir à qui il veut rendre service. Il peut arriver que certains établissements ne répondent pas à ses attentes, alors, il n’est pas obligé d’y retourner ou juste de leur offrir du service. Dans ce cas, aller au travail ne constituera plus une tache imposée mais un vrai choix personnel.

Des opportunités en CDI

Il est clair qu’en travaillant pour une variété d’établissements gastronomiques, les opportunités ne manqueront pas. De plus si les services sont professionnels et fiables, au plus grand plaisir des employeurs. En effet, il n’existe pas de meilleur employé que celui qui a déjà prouvé ses qualités et qui connait parfaitement l’établissement

Il se pourrait même qu’avec un contrat de longue durée les deux parties sympathisent et trouvent un bon terrain d’entente. Toutefois, Il n’en tient qu’au salarié de choisir.

Le code du travail stipule que si une même personne travaille en tant qu’extra dans un établissement pendant plus de 60 joursau cours d’un trimestre civil elle sera en droit de demander à ce que son en contrat soit tenue pour un contrat à durée indéterminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *